/* */

Arnaud Deloisy Pédicure Podologue

01.64.75.22.78
9 rue de l'Aré 77120 Coulommiers

Vos pieds et le diabète

Vos pieds et le diabète

10% des diabétiques courent un risque d'amputation

En France, chaque année on dénombre 10 000 amputations dues aux complications diabétiques. Une bonne partie de celles-ci pourraient être évitées grâce à la prévention, aux soins prodigués par des professionnels et à des consultations régulières qui permettraient d’établir des diagnostics précoces.

Les complications « pied – diabète » sont liées à la baisse de sensibilité des nerfs : la neuropathie. Celle-ci empêche la perception des petites blessures comme les cors, durillons, fissures, crevasses, mycoses. Ces petites blessures, si elles ne sont pas traitées rapidement peuvent s’infecter, difficilement cicatriser et entrainer des complications pouvant aller jusqu’à l’amputation.

Neuropathie : définition et causes

L’hyperglycémie provoque dans l’organisme une série de modifications chimiques qui finissent par altérer les nerfs. L’altération peut aller de l’atteinte fonctionnelle (ralentissement de la conduction électrique) à l’atteinte structurelle du nerf. L’altération est alors de plus en plus difficilement réversible.

Le diabète peut atteindre l’ensemble des nerfs de l’organisme. Il touche deux types de nerfs : les nerfs périphériques qui permettent de commander les muscles et de sentir au niveau cutané; et les nerfs du système nerveux autonome qui commandent le fonctionnement des viscères (source Fédération Française des Diabétiques).

Nos conseils préventifs

Pour garder « bon pied » et empêcher toutes complications et douleurs, voici quelques conseils et astuces à mettre en pratique :

  • Proscrire bouillottes et coupe-ongles qui ne sont pas des outils compatibles avec vos pieds fragiles,
  • Bien choisir vos chaussettes, nous vous conseillons de privilégier les chaussettes pour diabétiques,
  • Pratiquer une hygiène quotidienne des pieds, des orteils et des ongles en veillant à un séchage minutieux,
  • Contrôler régulièrement l’état de vos pieds : par vous-même, un proche, votre médecin ou votre podologue,
  • Mettre rapidement en place avec vos praticiens les soins et traitements adaptés à la moindre blessure,
  • En cas de pied infecté, retrouver un diabète équilibré rapidement,
  • Arrêter de fumer (le tabac a des effets sur la circulation sanguine) et éviter les facteurs de risque comme la consommation d’alcool,
  • Porter attention à certains traitements médicaux agissant sur la circulation et les vasoconstricteurs,
  • Ne jamais marcher pieds-nus.
4

N’oubliez pas qu’il convient d’avoir des chaussures adaptées à votre morphologie ainsi qu’à vos habitudes de marche …
Et, bannissez les tongs de votre garde-robe 😉.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *