/* */

Arnaud Deloisy Pédicure Podologue

01.64.75.22.78
9 rue de l'Aré 77120 Coulommiers

Le syndrome de Morton

Le syndrome de Morton

Le syndrome de Morton ? On en parle …

Le syndrome de Morton est une compression d’un nerf du pied qui est très douloureuse. Les femmes sont le plus souvent atteintes de ce syndrome et se plaignent de douleurs très intenses.

Les symptômes

Lorsque l’on est atteint du syndrome de Morton, la marche et les stations debout provoquent une compression qui déclenche l’apparition de douleurs violentes en dessous et entre les orteils.  Ces douleurs ressemblent à des décharges électriques, qui peuvent remonter jusqu’à la cheville.

La pression dans la chaussure coince le nerf sensitif situé dans le canal métatarsien généralement entre le 3ème et le 4ème orteil. Cette pression augmente l’intensité des symptômes pouvant également faire apparaitre un « névrome » (renflement).

Le diagnostic

Si lors de la consultation la douleur persiste à la palpation, signe évocateur du diagnostic, le professionnel demandera des examens complémentaires.

Très souvent, des radiographies simples du pied permettent d’incriminer la lésion, et de dépister d’autres anomalies « responsables » comme un pied creux ou rond, un hallux valgus

L’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique), dans la majorité des cas, autorisera un diagnostic mais ne sera pas toujours en mesure de détecter les petits névromes.

Les divers traitements et solutions

Il existe plusieurs manières de soulager la douleur et d’éviter la compression du nerf : 

  • Eviter les marches trop longues et le piétinement,
  • Privilégier les chaussures larges et souples,
  • Proscrire les hauts talons,
  • Appliquer de la glace pour soulager la douleur,
  • Demander une prescription médicale d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens si les douleurs sont trop intenses,
  • Réduire la pression sur le nerf en portant des orthèses,
  • Porter des semelles orthopédiques sur mesure confectionnées par votre podologue,

Si malgré toutes ces solutions les douleurs persistent, une ou plusieurs infiltrations de cortisone pourront être prescrites avant d’envisager une chirurgie.  

Si vous souffrez de ce syndrome, ou si vous pensez en être atteints, n’hésitez pas à nous contacter afin que nous en discutions.

Morton

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *