/* */

Arnaud Deloisy Pédicure Podologue

01.64.75.22.78
9 rue de l'Aré 77120 Coulommiers

La Maladie de Raynaud

La Maladie de Raynaud

Maurice Raynaud, médecin français, a décrit le premier les manifestations de cette maladie, en 1862.

Les symptômes de la maladie de Raynaud ?

Souffrir de la maladie de Raynaud ou du syndrome de Raynaud, qui sont deux affections légèrement différentes, ce n’est pas seulement avoir les pieds froids :  il s’agit d’un trouble circulatoire des extrémités, qui survient en cas d’exposition au froid ou en cas de stress émotionnel.

En temps normal, lorsqu’il est exposé au froid, le corps réduit sa perte de chaleur en resserrant les petites artères situées sous la peau : la vasoconstriction. Ce mécanisme ralentit l’exposition du sang au froid et augmente son afflux dans les veines ce qui aide le corps à maintenir sa température. Chez les personnes atteintes de la maladie de Raynaud, cette réaction est excessive. Les nerfs qui contrôlent le resserrement des artérioles sont hypersensibles et suscitent une diminution brutale du diamètre des artères. Les parties touchées deviennent soudainement blanches, froides, insensibles ou engourdies, car le sang ne circule plus. Une crise peut durer quelques heures.

Maladie et syndrome : deux atteintes différentes

Forme primaire

Appelée maladie de Raynaud. Elle est la forme la plus fréquente (90 % des cas). Les symptômes sont légers créant une sensation désagréable, mais ne causant pas de dommages. Elle survient entre l’âge de 15 et 25 ans. On ne connaît pas la cause de la forme primaire de la maladie de Raynaud.

Forme secondaire

Appelée le syndrome de Raynaud ou phénomène de Raynaud. Il est beaucoup plus rare et généralement plus grave et est causé par des maladies qui atteignent les vaisseaux sanguins, comme la sclérodermie. Certains événements ou actes professionnels peuvent entraîner des dommages aux vaisseaux : engelures ou manipulation d’outils qui vibrent beaucoup ou causant des impacts à répétition aux mains. Les personnes qui exposent leurs mains à des traumatismes répétés : agents de bureau (travail au clavier), pianistes, utilisateurs réguliers de la paume de la main en tant « qu’outil » pour écraser, presser ou tordre des objets (carreleurs ou carrossiers, par exemple), les ouvriers des poissonneries (alternance de chaud et de froid),

Certains médicaments à long terme peuvent également entraîner le syndrome de Raynaud : les bêta-bloquants, l’ergotamine, certains traitements de chimiothérapie …

Il apparaît habituellement autour de la quarantaine. Les cas graves demandent un suivi médical spécialisé en rhumatologie. On estime que de 3 % à 5 % de la population est atteinte de la maladie ou du syndrome de Raynaud.

Prévenir la maladie de Raynaud ?

Se protéger du froid pour prévenir la maladie de Raynaud : il s'agit de la meilleure protection qui soit

  • Pensez à vous habiller chaudement en hiver : superposer des couches de vêtements minces plutôt que de porter une seule couche épaisse pour garder sa chaleur.
  • Il est essentiel de porter des chaussettes chaudes et qui ne compressent pas le pied,
  • Portez un chapeau est indispensable car l’organisme perd beaucoup de chaleur par le cuir chevelu.
  • L’utilisation de chauffe-orteils est une bonne astuce : certains sont prévus pour les bottes (veillez à ce que vos pieds ne soient pas trop serrés dans vos chaussures),
  • En été, veillez à ce que la climatisation soit justement réglée,
  • Arrêtez le tabac, en effet, fumer déclenche le resserrement des vaisseaux sanguins, ce qui augmente le risque de crise,
  • Mieux gérer le stress car il fait partie des « déclencheurs » et éviter les boissons à effets vasoconstricteurs : caféine, alcools …

Que faire en cas de crise ?

Se mettre au chaud est la première chose à faire. Pour se réchauffer les pieds les faire tremper dans de l’eau tiède (pas chaude) ou laisser couler de l’eau tiède sur eux.

Afin de rétablir la circulation, vous pouvez également :

  • bouger les orteils,
  • masser les parties atteintes,
  • bouger les pieds en faisant de petits cercles pour activer la circulation.

Lorsque le stress est à l’origine de la crise :

  • se rendre dans un endroit calme et, tout en réchauffant les parties atteintes, utiliser une technique anti-stress,
  • se sortir de la situation stressante, avec l’aide d’un tier si besoin, afin de relaxer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *